Vivre en ville

Quel est le sens de fermer complètement les musées et la bibliothèque dans notre ville ?

Alors que les grandes surfaces, Hall’titude et les magasins restent ouverts pour que les gens puissent se nourrir, les musées et la bibliothèque de notre ville, qui sont des services publics destinés à nourrir spirituellement ces mêmes gens, sont totalement fermés jusqu’au 22 novembre. Pourtant, moyennant des accomodements, les employés de l’accueil, de la technique et de la maintenance pourraient continuer à recevoir des personnes seules ou d’une même famille désirant visiter le musée ou emprunter des livres.

Il était hier mardi 2 novembre beaucoup plus risqué d’aller à la Migros faire ses courses que d’aller au Musées des beaux-arts visiter les deux expositions Graeser-Jeanne-Odette.

Salle de l’exposition Graeser

Montage©dmusy

Au supermarché des dizaines d’acheteurs se côtoient, même masqués. Au musée, la déambulation à travers les salles est sûre, avec peu de visiteurs. À la Migros, on va toucher énormément d’objets (caddies, produits, boutons); à la bibliothèque, on ne prendra, rendra ou feuillettera que des livres. Les employés des magasins travaillent en côtoyant en permanence des centaines de clients alors que nos institutions culturelles fermées emploient des fonctionnaires payés (accueil, technique, nettoyage) en évidente sous-occupation pendant les semaines de fermeture totale.

Nous ne voyons aucun sens à ces mesures. Les nouvelles autorités élues le 25 octobre pourraient être imaginatives et permettre, à des conditions simples à définir, l’accès gratuit aux musées pendant la pandémie et la possibilité d’emprunter des livres à la bibliothèque.

Afin de garantir une sécurité maximum, on limiterait le nombre de visiteurs dans chaque musée et la durée de la visite qui ne dépasserait pas une heure, trente minutes à la bibliothèque.

Même davantage, les visiteurs pourraient réserver leur créneau horaire, comme on réserve une table dans un restaurant. Afin de simplifier l’accueil, l’entrée serait gratuite dans les musées et l’accès réservé uniquement à des personnes individuelles ou de la même famille. À la bibliothèque, des gants jetables seraient à porter par les emprunteurs de livres. L’accès serait réservé à un nombre limité de personnes présentes en même temps dans chaque lieu. 

Les trois musées et la bibliothèque ont suffisamment de personnel pour accueillir ne fut-ce que quelques dizaines de personnes par jour : celles qui souhaitent se nourrir d’images, de mots et de beaux objets.

Et pas seulement de bananes, de pain et de salami.

Post-scriptum

Très bonne initiative du Musée des beaux-arts, le soir même de la parution de notre article.

Au musée, par l’entrée des artistes

Le Musée des beaux-arts s’est toujours voulu une plateforme de réflexion et de rencontre pour les artistes. Maintenant fermé au public, nous proposons qu’il devienne aussi un lieu de travail. Nous offrons donc aux artistes qui le souhaitent une place de travail dans les salles d’exposition. Il s’agira d’un temps de recherche, de laboratoire, dans l’espoir que le processus artistique puisse être stimulé par la proximité des œuvres accrochées. Toutes les disciplines sont les bienvenues, beaux-arts, musique, littérature, arts vivants, pour autant bien sûr que leur exercice n’implique aucun danger pour les œuvres. Si vous souhaitez venir travailler dans les salles du musée, écrivez simplement avant le 8 novembre à mba.vch@ne.ch en vous présentant brièvement, ainsi que votre projet. Nous vous proposons de rester pour une, voire deux semaines de cinq jours. Ceci n’est pas un concours ni un prix, il s’agit plutôt d’essayer de tirer le meilleur d’une situation contraire. Entre professionnels de la culture, nous nous devons de nous serrer les coudes et de chercher à renouveler nos réseaux et nos collaborations. Nous évaluerons donc les propositions qui nous parviennent selon des critères de faisabilité et de cohérence générale.Aucune contrepartie n’est demandée, sinon celle d’un dialogue ouvert et bienveillant avec les membres de l’équipe qui vous accueilleront. L’hiver approche, mais le printemps s’invente maintenant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s