Analyses politiques

Tour d’horizon des services communaux

Les services communaux ne sont pas forcément tous bien connus et cet article se propose d’en faire le tour avant l’examen du budget 2021 au Conseil général le 22 décembre 2020. Conseil général auquel nous ne pourrons assister pour cause de restrictions sanitaires.

Deux fois par an, en décembre et en mai, le Conseil général, à l’occasion de l’examen du budget et des comptes, examine la gestion de chaque service. Les élus sont en cela aidés par les cinq rapports élaborés par les sous-commissions financières de chaque dicastère. 

Composée de quinze membres du Conseil général, la Commission financière est la plus importante de la Ville, celle où l’on fixe les priorités budgétaires sur proposition du Conseil communal. Les quinze membres sont divisés en cinq sous-commissions de trois membres pour rencontrer deux fois par an les chef·fe·s de service et discuter des rapports élaborés à l’occasion de la présentation du budget et des comptes.

Ces rapports sont publics, consultables deux fois par an sur le site de la Ville, au moins dix jours avant les séances du Conseil général chargé d’accepter le budget de l’année suivante et les comptes de l’année précédente.

Faisons donc un tour d’horizon des cinq dicastères de nos cinq conseillers communaux et butinons sur quelques remarques fleuries lisibles dans les récents rapports des cinq sous-commissions, élaborés en octobre sous l’ancienne législature.

1. Le dicastère et les services de Théo Huguenin (PS)

Le dicastère du président de la Ville jusqu’en mai 2021 comporte le nombre le plus restreint d’employés communaux. ll s’occupe notamment du plan de circulation en ville, des nouveaux projets d’aménagements urbains, des permis de construire, des immeubles communaux.

Dans toutes les villes occidentales, c’est un domaine exposé puisqu’il touche à la vie quotidienne des gens dans leur habitat. Il a été sous le feu des projecteurs en 2020 avec les lancements d’une initiative visant à refuser un parking sur le terrain de l’Ancienne et d’un référendum s’opposant à la piétonnisation de la place du Marché

Nous avons récemment parlé des grands projets de ce dicastère d’une « ville en mutation » et ne relèverons que deux observations. Les travaux d’entretien des routes extra-urbaines sont maintenant sous la responsabilité du Service technique, le service qui gère les chantiers communaux. Nous espérons une amélioration de la sécurité des piétons lors de chantiers importants. À noter aussi que dorénavant le service de la communication est placé sous la responsabilité de T. Huguenin. Ce service, lit-on, service va présenter trois objets pour la fin de l’année. Il s’agit de divers objets promotionnels, tels qu’un stylo « urbanisme horloger » en bambou, trois modèles de tasses à thé avec des motifs Art nouveau et un bonnet avec un logo « 1000m : la bonne altitude ».

2. Le dicastère et les services de Théo Bregnard (POP)

Instruire et cultiver, deux missions cardinales de toute municipalité. La Chaux-de-Fonds fait beaucoup pour les deux en devant défendre devant le canton des projets qui lui tiennent à coeur : le maintien de classes spéciales pour les élèves en difficulté et le déplacement à La Chaux-de-Fonds des archives cantonales. À noter que le salaire des enseignants est versé à hauteur de 45 % par l’État.

On apprend d’abord qu’un « poste de web community manager pour les musées et le zoo (réparti à hauteur de 20% pour chacun) avait été présenté au Conseil communal, mais celui-ci, même si l’importance d’un tel poste ne fait aucun doute, n’a finalement pas validé cette option en raison des difficultés financières« 

Le projet de centre cantonal d’archives avance dans une direction commune avec l’État, mais la relation reste fragile. « Le Canton souhaite progresser rapidement. Il se retrouve aujourd’hui avec trois hypothèses de travail architectural. La première offre des locaux pour les archives de la Ville mais totalement séparés de ceux dédiés aux archives de l’État. La deuxième regroupe tout ce qui est patrimonial, y compris le Département audiovisuel (DAV), mais les locaux restent séparés du centre d’archives de l’État. Enfin, la seule solution qui paraît acceptable, est celle d’avoir un centre d’archives communs, avec néanmoins une certaine séparation des flux. Elle permettrait de réduire les coûts, de consentir et de favoriser les synergies. Du point de vue du chef du dicastère, créer deux sites côte à côte sans créer de véritables synergies ne passera jamais, ni au Conseil général, ni au Grand Conseil. La seule solution est donc une solution commune« . La directrice, Sylvie Béguelin, ajoute « qu’il y a néanmoins une belle évolution dans l’idée de collaborations, notamment grâce à l’architecte cantonal qui envisage des opportunités de mutualisation.« 

Les musées d’histoire et d’horlogerie souhaitent créer un espace d’accueil plus confortable pour le public, notamment avec un café qui permettrait aussi une valorisation du parc. Quant au zoo-musée, les travaux ont commencé; un scénographe et un muséographe ont été mandatés. L’ouverture est programmée au 1er semestre 2022. 

On lit aussi dans le rapport de la sous-commission qu’un-e commissaire a fait part du mécontentement d’une partie de la population par rapport aux enseignants des classes spécialisées qui ne seraient pas toujours au bénéfice d’une formation spéciale, voire même, pas formés du tout à l’enseignement. « Le recrutement d’enseignants spécialisés est un problème récurrent depuis plusieurs années à l’École obligatoire (EOCF). Alors que le Canton a supprimé toute participation aux frais de formation au Master en enseignement spécialisé, la Commune finance ces frais de formation ainsi qu’une décharge de quatre périodes hebdomadaires, ce qui est particulièrement incitatif. Malheureusement, et ce n’est pas faute d’avoir à maintes reprises signalé le problème, le salaire des titulaires de classes spéciales n’est pas suffisamment compétitif et ne tient pas compte de cette mission complexe qui nécessite un bagage professionnel et une fiabilité à toute épreuve. Au cycle 3 notamment, le salaire d’un·e enseignant·e est nettement inférieur à celui d’un enseignant de branche. »

3.. Le dicastère et les services de Patrick Herrmann (Verts)

Avec presque deux cents personnes sous ses ordres et des services proches de la population (agents de sécurité pour les parkings … et les contraventions ainsi que pour la signalisation, personnel de la voirie, du déblaiement de la neige, des parcs et de la déchetterie), le nouveau conseiller communal vert Patrick Herrmann ne va pas chômer, surtout qu’il gère aussi le service des ressources humaines (engagement du personnel, absences-maladies, conflits et sécurité au travail).

On apprend dans le rapport que « la N20 (Louis-Joseph-Chevrolet – Crêtets – Liberté) est maintenant du ressort de la Confédération qui nous sous-traite l’entretien et paie également l’évacuation des eaux claires de surface.« . De plus, « il est prévu dans la politique de stationnement que les divers parkings d’échange soient déneigés pour 7h00. Le service ne pouvant pas assurer totalement ces prestations, le travail sera partiellement externalisé.« 

Les citoyen·ne·s pourraient avoir une mauvaise surprise en 2022 car le calcul de la taxe sur les déchets « est toujours fait selon la base légale qui définit que le 20 % doit être pris en charge par l’impôt. La nouvelle loi cantonale sur le traitement des déchets (LTD) n’a pas encore été soumise au Grand Conseil. Dès lors, un éventuel changement du taux ne pourra pas entrer en vigueur avant 2022.« . La ville aurait alors le droit, vu sa mauvaise situation financière, de faire financer la taxe à 100 % par les utilisateurs, ce qui signifierait son augmentation !

Au service de la sécurité, « le personnel uniformé se compose de huit assistants et de douze agents, soit 20 EPT sur un total de 31,5 EPT pour le service entier. Le contrôle du stationnement a été suspendu, durant le semi-confinement, mais remplacé par le contrôle des mesures de distanciation, notamment. Le public a été sensibilisé et la démarche appréciée. Il a été rencontré peu de problèmes et aucune dénonciation n’a été faite« .

4. Le dicastère et les services de Jean-Daniel Jeanneret (PLR)

Le dicastère du PLR J.-D. Jeanneret, qui s’est mis en difficulté dès le début de son mandat, comprend des services internes ainsi que l’économie et les finances. Commençons par relever qu’après avoir été supprimé, le service des affaires juridiques a été réinstauré. « Le nouveau responsable qui compte sur une solide expérience, notamment 6 ans en qualité de chef de service – avocat au service juridique de l’État, a pris ses nouvelles fonctions au 1er mai dernier. » Les habitants de la ville diminuent et la cheffe de service explique qu’on « comptabilise 332 habitants de moins à fin août, la statistique de septembre n’ayant pas encore été réalisée. Le plus souvent, les personnes sortantes déménagent à l’intérieur du Canton, là où il y a de nouvelles constructions ou des terrains à bâtir »

C’est la réforme du service de l’action sociale que doit poursuivre M. Jeanneret avec la nouvelle cheffe de service engagée par Katia Babey, injustement vilipendée par ArcInfo et certaines anciens élus de droite lors de la campagne électorale. Le rapport de la sous-commission accorde de l’importance à ce dossier. 

« Engagée depuis janvier 2020 comme chargée de mission à 30% pour le service, la cheffe de service actuelle, Madame Steiner, a fait le choix de postuler suite au départ de l’ancien chef. Auparavant, elle dirigeait le Guichet Social Régional Littoral Ouest (GSLO), 3e plus grande entité du Canton après Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. C’est ainsi qu’elle a pris ses nouvelles fonctions au 1er juin. (…) Il est indiqué que l’augmentation des charges salariales est due à la création de plusieurs postes pour la sécurisation du service (50% collaborateur administratif, 70% collaborateur contentieux, 70% assistante administrative), hausse à pondérer avec celle de CHF 200’000.- enregistrée au compte subvention des cantons et concordats. (…) Actuellement, le nombre de dossiers attribués à chaque AS est de 95 à 98 (base cantonale = 80 à 120 dossiers). (…) Un agent de sécurité est présent lors de l’ouverture de la réception de l’OCAS, afin de faire respecter les règles de distanciation. De plus, un agent supplémentaire sera également présent une fois par semaine, pour les entretiens à sécuriser avec les bénéficiaires potentiellement menaçants. Cette analyse a été menée avec la police de proximité. La présence d’un agent proche des réceptions de l’office social et de l’agence AVS/AI (suite au récent déménagement à la rue du Collège 9) rassure aussi bien les collaborateurs que les visiteurs, permettant de réduire les problématiques d’esclandres et de violence. À terme, une réflexion sera menée pour la sécurisation de ces lieux de manière pérenne.« 

5. Le dicastère et les services de Thierry Brechbühler (UDC)

Certaines mauvaises langues ont prétendu que le rescapé UDC de dernière minute, T. Brechbühler, avait hérité d’un « dicastère croupion » (formule entendue de vive voix et émanant d’un ancien élu de gauche influent). 

Elles se trompent lourdement car avec quelque 180 personnes sous ses ordres, le nouvel élu peut durablement marquer son territoire pendant cette législature. Santé, sports, famille, jeunesse, protection des citoyens en cas d’accident ou de feu, voici des services d’avenir et qui donnent de l’espoir, même dans les moments difficiles. On apprend cependant que « la gynécologue qui assurait une présence au Centre à raison d’une demi-journée toutes les deux semaines a mis un terme à son mandat pour la fin février 2021. Malgré de nombreuses démarches pour un remplacement, les recherches n’ont pas abouti. De nouvelles solutions sont étudiées afin de pouvoir continuer à effectuer les frottis ou prescrire les ordonnances de contraception. »

Dans le domaine de la jeunesse, « la carte vacances, pour les 12-17 ans, a également connu un succès important avec 491 cartes (contre 314 l’année précédente), avec un prix ramené à CHF 20.- au lieu de CHF 25.-.« De plus, « un projet de rénovation de la grande salle du rez-de-chaussée de la rue de la Serre 12 datant de 1980 est prévue. Celui-ci comprendra l’enveloppe (la façade), la toiture et la salle avec une mise aux normes électriques et les sanitaires avec un WC pour personnes à mobilité réduite. Cet investissement est budgétisé à hauteur de CHF 700’000.-.« 

Au service des sports, « bien que l’enveloppe dédiée aux subventions puisse paraître insuffisante pour une ville telle que La Chaux-de-Fonds, il est indiqué que le soutien aux clubs s’effectue essentiellement par le biais de subventions indirectes, consistant à des mises à disposition des infrastructures à des prix attractifs. Ainsi, si certains clubs ne se rendent pas toujours compte des ressources humaines ou financières que cela représente, ces dernières sont importantes. Aussi, le Service s’est attelé à les chiffrer récemment. Ces travaux seront présentés lors d’une séance de la Commission des sports et permettront d’élargir la réflexion pour définir des critères d’attribution cohérents. Les commissaires sont convaincus de la nécessité de valoriser ce soutien et appuient ces travaux. À ce titre, une comparaison avec d’autres villes serait intéressante et ils évoquent des pistes possibles pour mieux valoriser ce soutien, telles que par exemple des conventions indiquant le soutien financier d’une part, et les prestations d’autre part. L’objectif visé est de pouvoir présenter un rapport sur la politique sportive et un plan d’action en 2022, soit avant le départ à la retraite du chef de service ».

2 réponses »

  1. Cher Daniel,
    Concernant les affaires culturelles, nous sommes loin de 3 EPT… Je suis à 80%, avec un soutien de 10% de secrétariat, et les 2 employées de la Billetterie sont chacune à 54%.
    Bien cordialement
    Cyril

    J'aime

    • Cher Cyril, à la page 17 du budget 2021, il est indiqué que le service des affaires culturtelles compte 2,88 EPT, soit 3 si on arrondit comme j’ai arrondi pour tous les autres services.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s