Le poids des mots

Carmen Brossard, une élue qui défend la culture patrimoniale

Inlassable et infatigable défenseuse du patrimoine culturel de la ville, Carmen Brossard s’est une fois de plus engagée vigoureusement au Conseil général pour applaudir au crédit d’étude de CHF 795 000.- pour la création d’un Centre patrimonial archivistique de La Chaux-de-Fonds, en collaboration avec le projet de Nouveau Centre d’archives de l’Etat, sur le site des anciens entrepots Coop.

Enseignante de branches littéraires (français, histoire, géographie, anglais, instruction civique) à l’Ecole obligatoire depuis bientôt quarante ans, présidente de la société des Amis du Musée d’histoire depuis 2001, conseillère générale socialiste depuis 2016, membre de la nouvelle commission communale de la culture depuis 2020, Carmen Brossard est tous les combats, avec enthousiasme, mesure et fermeté. Avec, surtout, une discrétion qui cache une volonté de fer.

Qui ne se souvient du Jeudi Saint 1er avril 2010, un jour après que l’UDC avait annoncé le lancement de son référendum vicieux contre la rénovation du Musée d’histoire ?

Le parti d’extrême-droite a perdu par la suite son pari parce que de belles personnes comme Carmen Brossard étaient montées au front, dans le froid et la neige, dès le premier jour. Le mini-reportage de Canal Alpha restera dans l’histoire de notre ville.

Canal Alpha, 1er avril 2010

Lors du dernier Conseil général du 6 mai 2021, l’engagement de Carmen Brossard est patent dans la défense du crédit pour étudier le déplacement des archives communales dans un lieu digne du XXIe siècle et des obligation légales que notre ville doit remplir. Elle commence par une introduction choc dont elle a le secret :

« Lors de la précédente législature, certains membres de la Commission de la Bibliothèque avait demandé au Conseil communal de pouvoir visiter les archives de la Ville. Notre demande fut acceptée et nous avons pu visiter le site du collège des Endroits le 21 mai 2019. Nous nous attendions au pire, … et nous n’avons pas été déçu-e-s !« 

Elle rend ensuite hommage à celle qui fut archivsite communale à dix pour cent, Madame Sylviane Musy et à sa successeure, Madame Sylvie Béguelin, actuellement la seule femme cheffe de service du dicastère de la culture. Que les femmes mettent du temps à se faire entendre du Conseil communal ! Merci donc au conseiller communal Théo Bregnard, contrairement à ses cinq prédécesseur(e)s depuis 1980, d’avoir voulu et su prendre le taureau par les cornes !

« Nos archives sont dans un bien triste état, entreposées un peu pêle-mêle, il faut bien le dire, sans protection, attaquée par l’humidité et les moisissures. La sonnette d’alarme a donc été activée par la responsable actuelle des archives, Madame Sylvie Béguelin ; cette sonnette d’alarme avait d’ailleurs été activée bien avant elle par Madame Sylviane Musy, qui avait un très petit pourcentage de son poste à consacrer à nos archives, trop peu pour entamer l’immense travail de tri, de restauration et de mise en conformité que ces archives exigent de nous aujourd’hui! Lors de cette visite, je m’étais promenée entre les étagères pour voir un peu en quoi consistaient ces archives. Nous avons des trésors, Mesdames et Messieurs ! Des documents qui remontent loin dans le temps et qui racontent l’histoire de notre Ville, notre histoire ! Nous ne pouvons pas les laisser dans cet état ! C’est notre devoir, en tant que citoyennes et de citoyens, d’en prendre soin pour que les générations futures puissent également y avoir accès. Nous devons donc avoir un lieu dédié à nos archives, un lieu unique qui évitera d’avoir des archives dans soixante-neuf lieux différents, comme c’est le cas aujourd’hui !« 

La suite de l’interventon parlementaire de Madame Brossard est un modèle pour beaucoup d’élu-e-s néophytes qui se perdent dans des détails ou ne voient pas l’essentiel et les enjeux d’un dossier.

« Ce projet tombe à pic puisse que le Canton de Neuchâtel doit également réfléchir à l’entreposage des archives cantonales. L’idée est donc née de profiter de cette aubaine pour créer un centre archivistique regroupant les archives du Canton de Neuchâtel, les archives de La Ville de La Chaux-de-Fonds, les archives de la Bibliothèque de notre ville, les archives audio-visuelles cantonales, un département de restauration, un département de reliure… . Ce projet semble unique en Suisse et, à nouveau, fera rayonner notre ville au-delà des frontières cantonales. Tout avoir sur un même site, un pôle archivistique de grande envergure, permettant aux chercheurs, aux étudiants et à la population en général, d’avoir accès aux archives qui sont en libre-consultation. C’est quelque chose qui manque à notre Canton et à la Ville de La Chaux-de-Fonds. La synergie « Canton-Commune » permettra d’amoindrir les frais pour les uns et pour les autres et si les archives doivent évidemment être séparées, certains locaux pourront être partagés, ne serait-ce qu’un hall d’accueil, une salle de lecture, une cafétéria et des sanitaires. Aux architectes de proposer des solutions pour que chacun puisse s’y retrouver !

Vous l’aurez compris, Mesdames et Messieurs, le groupe socialiste est à nouveau enthousiaste vis-à-vis d’un projet nécessaire, voire obligatoire à notre Ville, qui doit de toute manière se mettre en conformité dans ce domaine et à la tournure qu’ont pris les nombreuses discussions avec le Canton. Il demande d’ailleurs que notre Autorité exécutive soit vraiment attentive à la suite des négociations pour que les discussions et les votations acceptées lors de la séance du Grand Conseil du 30 mars 2021 soit effectivement prises en compte et exécutées. Les autorités ont changé des deux côtés ; à charge des nouvelles de faire respecter ce qui a été décidé lors de la dernière législature.

Nous savons que les locaux choisis, les locaux COOP sont actuellement entre les mains d’un nouveau propriétaire ; Monsieur Raffaelo Raddichi est-il d’accord de vendre ? Ces locaux sont d’ailleurs touchés par l’amiante. Le Conseil communal peut-t-il nous donner des informations à ce sujet ; l’endroit sera bien évidemment désamianté. Mais, quand ? Par qui ? Aux frais de qui ? Le sous-sol sera-t-il également désinfecté pour que, dans le futur et si nécessaire, on puisse l’utiliser, comme entrepôt ?

Nous savons par expérience que beaucoup de nos concitoyens souhaiteraient entreposer leurs propres archives. Ils s’adressent à la Bibliothèque de la ville, au Musée d’histoire pour léguer des correspondances, des carnets de voyage, des photographies, …; cela se fait actuellement beaucoup au-travers des « AVO », les archives de la vie ordinaire, cela sera-t-il peut-être, à terme envisageable dans ce nouveau pôle archivistique ? Nous savons que les Archives de la Vie ordinaires sont toujours à la recherche de locaux d’entreposage.

Pour terminer, Mesdames et Messieurs, je précise que ce projet a été accepté à l’unanimité des membres présents de la Commission de la Bibliothèque et de la Commission de la culture, réunis en visio-conférence le lundi 29 mars de cette année et je reprendrai une citation de Monsieur Théo Huguenin-Elie, citation qu’il avait prononcée en conclusion de son rapport lors de notre séance de préparation : « Il faut soigner l’invisible et rendre l’invisible visible ! »

Savoir faire rayonner sa ville par un engagement professionnel, associatif et politique, telle est l’immense mérite de Madame Carmen Brossard qui prendra prochainement sa retraite professionnelle. La ville pourra toujours compter sur elle et nous lui exprimons notre gratitude.

Carmen Brossard était candidate au Conseil communal avec Katia Babey le 25 octobre 2020. Hélas, notre exécutif ne compte plus de femmes !

2 réponses »

  1. Un article généreux et positif!! Bravo Daniel, cela fait du bien …et Je découvre plus Madame Brossard , son engagement, sa ténacité…et l’histoire qui a fait la ville!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s