Vivre en ville

« Communication » cabossée à l’entrée de La Chaux-de-Fonds

Ce 1er mars 2021, on n’arrive plus de Suisse romande à La Chaux-de-Fonds que par la route jusqu’au 31 octobre. La première image qui saute aux yeux des voyageurs est une porte d’entrée cabossée, laissée à l’abandon depuis le 1er décembre 2020. Ce jour-là, un camion ukrainien endommageait fortement Communication, la scultpure monumentale de Patrick Honegger inaugurée le 31 mai 1996. Depuis, plus rien, ce qui ajoute à l’image dégradée de notre ville. Trop, c’est trop : il faut agir.

Communication se donne comme un arc de triomphe décalé qui résume l’esprit de notre ville : ouverte, accueillante, fière de sa grandeur mais aussi en construction et ludique comme les blocs-lego disposés librement sur l’arc ou autour de l’œuvre. Lors de l’inauguration le 31 mai 1996, le Conseiller d’État Pierre Hirschy s’était montré sensible à l’adaptation de l’œuvre « au rythme de saisons : elle met de la couleur au paysage hivernal, symbolise la renaissance du printemps » (L’Impartial, 1er juin 1996).

L’œuvre avait été budgétée à un peu moins de CH 300’000.- répartis ainsi : 150’000 fr. pour la BCN, 100’000 fr. pour la canton et 40’000 pr. pour la ville. Elle a finalement été payée 250’000 fr, divisés proportionnellement entre les bailleurs de fonds.

Un propriétaire privé qui verrait l’entrée de sa maison endommagée la réparerait immédiatement. Il fait bon rentrer chez soi ou accueillir ses visiteurs avec sérénité et plaisir des yeux. Actuellement le giratoire du Reymond donne une image pitoyable de notre canton et de notre cité : laissé à l’abandon, cabossé et exposant ses plaies aux yeux de tous.

Photo ©ArcInfo

Nous comptons sur une réaction rapide des responsables sans qu’ils se jouent entre eux le lancer de la patate chaude. Ce laisser-aller mériterait une interpellation urgente au Conseil général de mars si le petit doigt n’est même pas levé jusque-là ! Au moins la Ville et le Canton pourraient communiquer sur leurs intentions ! Ou l’auraient pu pendant l’hiver, où nous comprenons bien qu’il est difficile d’entreprendre des travaux.

Vive la République !

Catégories :Vivre en ville

Tagué:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s