Séances du Conseil général

L’inflexion verte du Conseil général

Ce n’est ni une grande évolution ni une banale évolution : c’est une inflexion irréversible que les partis verts ont réussi hier à imposer au Conseil communal sur le chemin de la nécessaire transition énergétique. Les nouveaux élus des Verts et des Vert’libéraux ont été fermes et font ainsi honneur à leurs électeurs qui représentent plus du quart des votants.

C’est le crédit de CHF 350’000.- TTC pour le renouvellement d’une ambulance qui a donné le ton. Les Vert’libéreaux, par Brigitte Leitenberg, ont accepté le crédit à condition qu’à l’avenir on ait des comparatifs avec différents types de véhicules. Par contre, le deuxième meilleur élu de la ville, le docteur Jean-Jacques Tritten, a lancé des piques au Conseil communal en considérant que ce rapport était lacunaire. Le moteur prévu pour l’ambulance produit des particules d’azote trop élevé. En Espagne et en France, on est moins dépendant des énergies fossiles et des villes utilisent des ambulances à biomasse. Il faut donc anticiper les changements à venir, avec moins de frilosité. Message apparemment reçu par le conseiller communal UDC Thierry Brechbühler qui a promis une stratégie globale pour l’acquisition de véhicules plus écologiques. Le SIS mettra d’ailleurs bientôt dans ses futurs cahiers des charges cette préoccupation. Si le rapport a finalement été accepté par 36 voix , les deux docteurs Tritten et Lalive l’ont refusé et deux autres de leurs camarades se sont abstenus .

Le crédit pour le remplacement d’un tracteur Boschung-Pony à CHF 255’000.- a également vu la Verte Ilinka Guyot et la Vert’libérale Brigitte Leitenberg exiger que les futurs rapports proposent des alternatives à des véhicules à essence. Malgré ce discours rassurant pour l’avenir, le crédit n’est pas voté à l’unanimité : trois verts se sont abstenus !

Quant au crédit de rénovation du Centre de rencontres, le Vert’libéral Alain Othenin-Girard a insisté sur l’exemplarité des collectivités publiques en matière de transition écologique (installer des places de parking avec recharge électrique, et surtout, sur le toit de cet immeuble à rénover, prévoir des pnanneaux photovoltaïques. Finalement le vote du crédit s’est faite à l’unanimité du CG après que Thierry Brechbühler a annoncé que des panneaux photovoltaïques seront installés ! À force d’enfoncer leurs clous, les Verts et les VL finissent par se faire entendre.

Le parti majoritaire des Verts avec ses dix sièges a donc donné hier soir le ton de cette nouvelle législature, quitte à s’abstenir sur les crédits proposés par son propre conseiller communal ! Patrick Herrmann s’est dit sensible à tous les messages écologiques envoyés ce soir-là.

Nul doute donc que le tournant est engagé. Plus aucun chef de service ou conseiller communal ne pourra proposer des remplacements de véhicules ou des rénovations de toiture, même dans le périmètre Unesco, sans envisager les bénéfices écologiques de ces crédits.

Lausanne a présenté récemment un ambitieux plan climat. Il faudra augmenter à 75% les ménages alimentés par le chauffage à distance d’ici à 2050, avec une énergie entièrement renouvelable, et rénover 3,3% du parc immobilier par an.  » La ville souhaite dès 2030 renoncer à tout véhicule thermique. Ses objectifs de mobilité priorisent le vélo, dont la part des déplacements passerait de 2 à 15% grâce au développement des pistes cyclables; les véhicules (uniquement électriques) ne compteraient plus que pour une part de 15% des déplacements des Lausannois. Les transports en commun et les zones piétonnes seraient développés (…) Une baisse importante du prix des transports publics est proposée pour éviter que ne se crée une fracture sociale en termes de mobilité. «La transition énergétique ne doit pas se faire sur le dos des plus fragiles», alerte le municipal Oscar Tosato. Il demande la création d’un fonds communal dédié à l’assainissement des bâtiments, et la subvention des abonnements de transports publics qui deviendraient gratuits pour les bénéficiaires d’aides sociales, et réduits de moitié pour les retraités et les étudiants jusqu’à 25 ans. La ville souhaite aussi doubler la surface de feuilles d’arbre sur son territoire, afin de mieux supporter l’augmentation des températures. (Le Temps, 13 janvier 2021).

Nous attendons donc avec impatience le programme de législature du nouveau Conseil communal qui devrait arriver au moins à des objectifs à notre portée financière. La majorité de gauche a été confortée pour cela et elle recevra l’appui des trois éluEs du Centre et des VL. C’est dire que les 14 éluEs de droite (9 PLR et 5 UDC) pèseront peu dans les futurs choix voulus par les citoyens. Surtout l’UDC dont le programme à Lausanne est… de créer 1000 places de parc !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s