Séances du Conseil général

Les retransmissions en direct du Conseil général, c’est sûrement pour bientôt !

C’est une bonne nouvelle pour 2021 : les séances du Conseil général ont une vraie chance d’être prochainement retransmises en direct. Une motion déposée hier soir par le socialiste Pierre-Alain Borel et signée par d’autres partis demande une étude rapide au Conseil communal. Cette motion devrait passer la rampe en janvier.

Conseil général de Neuchâtel, avec sur la gauche une caméra capteuse

Le public, hier interdit de séance en raison, bien compréhensible, du coronavirus, pourrait ainsi suivre les séances qui ressemblent à des matchs de rugby : parfois on s’y ennuie ferme mais quand le jeu est ouvert, c’est passionnant, avec des essais, des transformations, des mêlées et en général beaucoup de fair play. Du pur nectar !

Ainsi selon nos informations, la séance d’hier a été spectaculaire avec une surprise de taille : l’alliance inédite, sur certains votes liés au budget, notamment les charges de personnel, entre les Vert’libéraux et… l’UDC. Nous y reviendrons dès le 11 janvier.

Le premier argument de Pierre-Alain Borel est que la pratique des retransmissions audio-visuelles existe dans d’autres villes romandes et permet ainsi de nous faire entrer dans la modernité de notre siècle. En effet, à Neuchâtel, il y a une retrasmission publique en direct. À Yverdon  la séance du Conseil communal (appellation vaudoise pour le législatif) « est publique, retransmise à la télévision sur le Canal Info Yverdon-les-Bains Vivre disponible chez les opérateurs upc cablecom et vo energies, ou sur notre site internet. » À Lausanne , c’est aussi le cas. À Vevey, les séances passées sont disponibles en vidéo et étaient même un temps retransmises sur Facebook. Quant au Conseil municipal de Genève , il est depuis assez longtemps retransmis en direct sur Léman Bleu.

D’autres arguments sont avancés par le nouveau chef du groupe socialiste : la « transparence du jeu démocratique » et les liens plus étroits avec la population. La chancellerie et le service de la communication, qui devraient rapidement proposer une solution, n’auraient pas à viser la sophistication mais l’efficacité, sous-entend également Pierre-Alain Borel.

Nous voyons une dernière raison, essentielle à l’existence de toutes les abeilles sauvages possibles : l’amour de la politique vu comme amour pour sa ville. Car sans la politique, les villes n’existent pas, c’est tautologique.

Motion socialiste de Pierre-Alain Borel

Pour une diffusion des séances du Conseil général en direct

Le Conseil communal est prié d’étudier dans les meilleurs délais les moyens possibles de diffusion des séances du Conseil général en direct, comme c’est par exemple le cas pour le Grand Conseil, non seulement durant la période de pandémie, mais aussi de manière pérenne. 

Les récentes dispositions anti-covid fixées par le SCAV limitant la présence du public aux séances du Conseil général à 5 personnes au maximum, y compris les membres de la presse, ont mis en évidence le fait que les débats du législatif risquaient bien de se dérouler à « huis-clos » durant encore quelques temps.

Or, il nous parait important que le public puisse en toute situation assister aux débats de notre autorité. Il y va de la transparence du jeu démocratique, tout comme il convient de faire connaitre plus largement à la population les problématiques que traite le Conseil général. Il ne fait nul doute que cet accès facilité contribuerait à relancer l’intérêt de nos concitoyens pour la politique locale.

Depuis plusieurs années, les débats des législatifs de plusieurs villes peuvent être suivis en direct, comme c’est cas à Lausanne ou à Genève. Dans notre canton, la Ville de Neuchâtel, il est vrai profitant des installations de la salle du Grand Conseil, diffuse en direct et également en replay les séances du Conseil général depuis le 11 mai 2020.

Dans cette ordre d’idée, une collaboration avec le canton aussi longtemps que les séances du Grand Conseil se dérouleront au Parc des sports seraient peut-être envisageable et faciliterait la mise en place.

Dans un premier temps tout au moins, il n’est pas indispensable de disposer de moyens sophistiqués comme ceux qui existent pour les séances du Grand Conseil : l’objectif premier est de permettre à tout un chacun d’écouter les débats en direct.

Souvent, nous avons émis le vœu, dans notre hémicycle, que notre Ville entre pleinement dans le 21ème siècle.   L’accès des séances du Conseil général sur internet serait une modeste contribution à cet objectif.

Pierre-Alain Borel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s