Le poids des mots

Les douze plus merveilleuses actions concrètes tirées de la hotte des P-ères N-O-ël P-opulaires de La Chaux-de-Fonds

Le programme du POP foisonne de propositions nouvelles pour la ville. Nous en avons choisi 12, un florilège de cadeaux de Noël offerts aux électeurs. Nous les avons regroupées en diverses catégories. Elles méritent au moins le débat sur leurs coûts, sur la dialectique, nécessaire ou non, entre le possible et le réalisable dans un programme politique qui se veut crédible.

D’importants nouveaux crédits de fonctionnement dans le budget annuel de nombreux services (Espace public, transports, gérance, service économique, bibliothèque) par :

La création de jardins communaux, économiquement viables, fournissant la ville en fruits et légumes et offrant des activités aux bénéficiaires du chômage ou de l’aide sociale

Des transports publics gratuits sans diminution de l’offre et avec des cadences de dix minutes y compris le soir coût à la charge de la ville

Le développement de la gérance communale, afin de garantir des loyers abordables et de renflouer les caisses de la Ville, en rachetant progressivement des immeubles locatifs privés et en plafonnant le prix des loyers

La création de logements à loyers réduits pour les séjours professionnels ou de formation de longue durée dans la fonction publique, pour les collaborateur·trice·s et stagiaires venant d’ailleurs

La création d’un organisme municipal de crédit coopératif pour octroyer des prêts à des projets locaux et écoresponsables bénéficiant à la ville

La création de supports multilingues d’information sur les droits (travail, politique, accès à la santé, regroupement familial, asile, assurances, naturalisation, etc.) accessibles en ligne et à la Bibliothèque de la Ville

Une démocratie participative parallèle aux instances législatives (Conseil général, commissions communales) avec :

La mise en place de budgets participatifs permettant à la population de décider elle-même de l’attribution de certaines enveloppes budgétaires

Une rencontre annuelle au minimum entre les instances politiques et la population lors d’une séance publique où toutes les personnes présentes auraient la possibilité de s’exprimer

La création de services publics avec une gestion impliquant les usager·ère·s, visant réellement le service à la population et non le pur profit (sic, car je ne conprends pas !)

Deux nouvelles taxes :

Des avantages économiques réels pour les travailleur·euse·s résidant en ville, en instaurant des taxes sur les services communaux pour les personnes externes

Une taxation des abstentionnistes afin de financer la création d’un programme destiné à la formation et à la sensibilisation politique de la population

Une idée artistique :

L’autorisation des graffitis sur certains bâtiments publics.

Catégories :Le poids des mots

Tagué:,

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s